Chirurgie esthétique pas chère

Chirurgie Esthétique pas chère

De nombreuses personnes désirant faire une intervention de chirurgie esthétique peuvent y renoncer à cause de leur budget limité. Toutefois, il est souvent possible d’obtenir une intervention de chirurgie esthétique pas chère et qui ne lésine pas sur la qualité.

Quels sont les facteurs qui déterminent le cout de la chirurgie esthétique ?

Le prix de chaque intervention de chirurgie esthétique dépend de nombreux facteurs, y compris :

  • Les honoraires de l’équipe médicale
  • Le cout du bloc opératoire
  • La durée de l’hospitalisation
  • Le type de l’anesthésie
  • La technique de chirurgie esthétique
  • Le prix des dispositifs médiaux nécessaires à certaines interventions (implants mammaires, prothèses pour fessier…)
facteurs Chirurgie esthétique pas chère

Que faire pour avoir une chirurgie esthétique pas chère ?

Voici quelques conseils pour s’offrir une chirurgie esthétique tout compris pas chère, sans faire de concession sur la qualité des soins :

Combiner plusieurs interventions esthétiques

En général, le coût des interventions combinées est moins élevé que si elles sont réalisées séparément. En effectuant plusieurs interventions esthétiques au cours d’une même opération, on économise sur  les frais d’hospitalisation et d’anesthésie, mais aussi sur les honoraires de l’équipe médicale.

En plus des économies substantielles, le patient peut profiter d’un résultat harmonieux. Par exemple, dans le cadre d’une profiloplastie, associer la chirurgie esthétique du nez à une génioplastie peut être judicieux. De même, le mommy-makeover (ou relooking post-grossesse) permet d’associer liposuccion, abdominoplastie et lifting des seins pendant le même temps opératoire.

Toutefois, il est important que vous soyez en assez bonne santé pour subir une opération aussi complexe. De même, combiner plusieurs actes chirurgicaux est parfois synonyme de convalescence plus longue et d’un risque de complications plus élevé.

Obtenir une prise en charge totale ou partielle par l’Assurance maladie et la complémentaire santé

Prenons l’exemple de la rhinoplastie. Si le patient désire corriger une malformation nasale, et qu’il souffre d’un trouble fonctionnel (comme une déviation de la cloison nasale) ou d’un problème médical (sinusite chronique par exemple), son assurance peut prendre en charge une partie des frais de la chirurgie réparatrice du nez. De même, certaines patientes peuvent se faire rembourser leur abdominoplastie (si la peau excédentaire recouvre le pubis) ou leur chirurgie mammaire (réduction de la poitrine, correction des seins asymétriques…).

Négocier une baisse de prix avec le chirurgien esthétique

Chirurgien esthétique pas cher

En général, les chirurgiens plastiques sont plus souples sur la tarification pendant la saison creuse. Celle-ci se situe en été, car la plupart des patients ne veulent pas endurer les suites opératoires de la chirurgie esthétique pendant cette période. Si vous programmez votre intervention pendant la basse-saison, le chirurgien acceptera sans doute une réduction de prix.Par ailleurs, le chirurgien plastique exerçant en libéral doit souvent s’acquitter à l’avance des frais du bloc opératoire et du personnel médical qui va avec (anesthésie, infirmiers).

Si un patient annule son opération à la dernière minute, le chirurgien perdra au change. Pour compenser les pertes, il sera alors tenté d’avancer l’opération d’un autre patient en lui proposant un tarif avantageux.

Si vous êtes assez flexible pour  vous faire opérer dans un délai très court, vous pourrez réaliser des économies substantielles sur le tarif de la chirurgie esthétique.

Collaborer avec le chirurgien pour améliorer sa visibilité

Avec l’impact grandissant des réseaux sociaux, les chirurgiens plastiques accordent de l’importance à leur visibilité numérique. Si vous acceptez de promouvoir un chirurgien sur le web, ou de fournir un témoignage de votre expérience avec lui, il pourrait vous offrir une chirurgie esthétique pas chère. Evidemment, votre témoignage doit être authentique, sans quoi le médecin commettrait une violation de l’éthique médicale.