Fécondation in vitro : pour qui ?

Souvent utilisée dans le cas du dysfonctionnement des trompes de Fallope, la fécondation in vitro est une technique médicale de procréation assistée.

Ainsi les couples qui font face à un problème d’infertilité peuvent avoir recours à cette méthode qui a un taux de réussite élevé.

L’opération est effectuée à l’extérieur du corps. En effet, en laboratoire on assure la rencontre entre un spermatozoïde et un ovule en dehors de l’utérus, par la suite l’embryon est réimplanté dans ce dernier.

Des médecins gynécologues expérimentés, spécialisés et formés à cette technique dans une clinique assurent la réalisation de toute la procédure dans les meilleures conditions pour assurer la réussite de l’intervention.

Fécondation in vitro

Quand avoir recours à la FIV ?

Il faut bien noter que la fécondation in vitro est diagnostiquée après plusieurs examens médicaux effectuées sur le couple concerné pour évaluer la fertilité de chacun d’entre eux.  Il est évident que pour commencer le médecin opte pour un traitement spécifique pour homme et femme dans une tentative de faire récupérer naturellement la fertilité du couple.

La fécondation in vitro se révèle donc comme la solution ultime lorsque des méthodes telles que la stimulation de l’ovulation et l’insémination artificielle échouent.

La technique FIV est alors diagnostiquée et proposée au couple dans les cas suivants :

  • Lorsque les trompes sont bouchées ou carrément absentes chez la femme
  • Lorsqu’une faible mobilité ou un faible nombre des spermatozoïdes sont diagnostiqués chez l’homme
  • Lorsque les ovaires ne fonctionnent pas correctement
  • Lorsqu’il n’y a pas une explication claire et concrète de l’infertilité

Quelles sont les facteurs de réussite d’une FIV ?

Comme tout traitement médical, le taux de réussite de celui-ci est limité par un certain nombre de facteurs :

  • L’âge : il est généralement recommandé de ne pas avoir recours à une FIV après 42 ans, pour causes le nombre et la qualité des ovocytes.
  • Le tabac : extrêmement néfaste sur la fertilité de l’homme et la femme, la consommation du tabac peut ruiner toutes chances de la réussite d’une FIV
  • Les conditions physiologiques, l’état de santé et l’hygiène de vie des futurs parents
  • Les causes principales de la stérilité
  • Le nombre des embryons transférés ainsi que la qualité des spermatozoïdes et de l’utérus