La blépharoplastie sans chirurgie

Pour les personnes qui souhaitent corriger les paupières tombantes ou donner un air défatigué et frais au contour de leurs yeux, la blépharoplastie figure parmi les méthodes les plus efficaces.
Cette chirurgie des paupières permet de donner un coup de jeune au regard et effacer les traces du temps qui l’ont marqué avec rides et relâchement.
Pour réaliser ce rajeunissement des paupières, certains chirurgiens préfèrent avoir recours à la technique du Laser au lieu du bistouri. On parle alors de blépharoplastie laser.
Cette procédure permet de corriger les problèmes du contour des yeux tel que le relâchement cutané au niveau des paupières supérieures, les rides et les poches au niveau des paupières inférieures.

La blépharoplastie laser VS la blépharoplastie traditionnelle :

Avant de répondre à cette question, il est important de noter que beaucoup de praticiens arrivent à obtenir des résultats satisfaisants avec les deux types de blépharoplastie.
En outre, la blépharoplastie laser et la chirurgie des paupières traditionnelle sont très semblables dans la nature et ne présentent pas un grand écart au niveau du coût. En fait, son coût reste proche du prix blépharoplastie traditionnel.

La différence principale entre les deux techniques est qu’un laser au CO2 est utilisé pour effectuer les incisions pendant la chirurgie. Le laser a la particularité de sceller ou coaguler les vaisseaux sanguins au fur et à mesure de couper la peau, contrairement au scalpel utilisé pour la blépharoplastie traditionnelle. Du coup, le chirurgien peut effectuer son travail avec plus de précision et d’aisances. Le patient se trouve avec moins de gonflement et de bleus autour des yeux après l’opération et avec un risque minime d’inflammation.
Les cicatrices qui résultent de l’acte sont trop fines et prennent beaucoup moins de temps pour disparaître.

Cette technique épargnera les patients de l’anesthésie générale, ils subiront une anesthésie locale et douce et n’auront nécessairement pas besoin d’une période d’hospitalisation. Au bout d’une semaine, ils pourront reprendre le cours normal de leur vie.