La chirurgie réparatrice du ventre après l’accouchement

 

Chirurgie réparatrice du ventre

La plastie abdominale, plus communément appelée abdominoplastie, est l’une des chirurgies esthétiques les plus populaires, pratiquées dans le monde entier pour se débarrasser de l’excès de graisse et de peau sur le ventre.

Suite à la grossesse et à l’accouchement, la partie abdominale de la femme s’affaisse, la peau se relâche et des amas graisseux sous-cutanés s’y accumulent.

Une amélioration esthétique pour booster l’estime de soi

Dr. Rod J. Rohrich, rédacteur en chef de la revue Plastic and Reconstructive Surgery, a déclaré que les résultats démontraient que les abdominoplasties présentaient des avantages fonctionnels, ainsi que des avantages esthétiques, pour les jeunes mamans.

Après l’accouchement, souvent le ventre perd sa fermeté. Il se couvre d’une couche de graisse sous-cutanée et de vergetures et acquiert une apparence flasque, pas trop flatteuse.  Ceci pèse lourd sur le moral des mamans qui peuvent développer des complexes par rapport à leur apparence, trouver des difficultés pour s’habiller et perdre leur confiance en soi.

La plastie du ventre est donc la solution optimale pour sculpter et affiner la zone abdominale. Elle va éliminer le surplus de graisse ainsi que la peau abîmée entre le nombril et le pubis, et resserrer les muscles sur toute la ligne médiane par la technique chirurgicale de plicature.

Il est conseillé d’avoir recours à cette chirurgie quand la patiente n’envisage plus de prochaine grossesse. Si ce n’est pas le cas, il faut attendre au minimum un an avant de tomber de nouveau enceinte.

L’abdominoplastie, une solution contre le mal de dos et l’incontinence urinaire post-grossesse

En outre, un groupe de chirurgiens plasticiens suggère que l’intervention de plastie abdominale présente des avantages fonctionnels allant au-delà de l’obtention d’un ventre plat.

Une étude publiée dans Plastic and Reconstructive Surgery, revue médicale officielle de l’American Society of Plastic Surgeons (ASPS), affirme que la chirurgie réparatrice du ventre peut aider les femmes à faire face aux maux de dos et à l’incontinence urinaire (perte de contrôle de la vessie) liés à la grossesse.

Le groupe de recherche a interrogé 214 femmes australiennes qui ont subi une plastie abdominale dans neuf centres de chirurgie plastique. Les patientes cherchaient à réparer les muscles de l’abdomen et à restaurer la forme et l’apparence de leurs ventres après l’accouchement.

Les sujets, âgés en moyenne de 42 ans, ont subi différents types de plasties abdominales. Avant la chirurgie, on leur avait demandé de remplir des questionnaires détaillant leurs expériences de maux de dos chroniques et d’incontinence urinaire après l’accouchement.

Dans le groupe, environ 51% se plaignaient d’une invalidité modérée à sévère due à une douleur au dos, tandis que 42,5% déclaraient que l’incontinence urinaire était une “préoccupation importante” qui les gênait.

En ce qui concerne les maux de dos, 9% des femmes présentaient toujours des maux de dos modérés après la chirurgie, tandis que 2% affirmaient que l’incontinence demeurait un problème important.

Les auteurs de l’étude suggèrent que les améliorations pourraient résulter de la réparation de la séparation des muscles abdominaux appelée diastasis des grands droits ou séparation abdominale, qui s’associe à la chirurgie.

“En réduisant les problèmes de maux de dos et d’incontinence, les plasties abdominales avec réparation du droit rectal améliorent la qualité de vie des femmes après l’accouchement”, a déclaré l’auteur principal Alastair Taylor, de la clinique CAPS de Deakin, en Australie.