Prothèses mammaires : quelle est la meilleure incision et dans quels cas ?

L’augmentation mammaire est une chirurgie esthétique destinée pour toute femme souhaitant avoir des seins bien galbés. L’opération consiste à  l’insertion d’une prothèse dans la glande mammaire, au moyen d’une petite incision sur le bord de l’aréole ou dans le pli sous – mammaire.

Aujourd’hui, grâce à de nouvelles techniques développées et des matériaux de pointe, vous pouvez obtenir un résultat final très naturel.

Les implants mammaires peuvent être placés sous les muscles ou sous la glande mammaire. Cela dépend de la patiente.incision augmentation mammaire

Linda esthétique, agence spécialisée dans l’organisation des séjours esthétique en Tunisie en formule tout inclus, vous explique dans la partie qui suit la différence entre ces deux types d’incision.

Les implants sous les muscles sont plus appropriés pour les patients maigres ou avec la peau très mince. Ceci est indiqué afin de réduire l’apparence de la prothèse sous la peau.

Mais parfois, les implants sous-musculaire ont parfois tendance à se déplacer et pendant les exercices impliquant le muscle et peut conduire à des déformations de la région mammaire.

Si les seins sont relâchés ou détendus (ptose mammaire), ce type d’insertion ne sera pas très recommandé.

Les implants mammaires insérés sous la glande mammaire ne comportent pas de risque de déformations au cours des activités sportives, et peuvent être utilisés même pour corriger les seins relâchés ou détendues. Ce type d’augmentation mammaire n’est pas approprié pour les patientes ayant une silhouette mince.

Dans les 15 premiers jours après l’opération, il est important de ne pas faire des efforts excessifs dans la zone de la poitrine et à la poitrine, ne pas soulever des poids, éviter la fatigue et éviter de conduire.  Vous pouvez reprendre progressivement vos activités.

Dans les deux cas, le résultat final est très naturel et la cicatrice pratiquement invisible.