Symptômes et risques d’une rupture de prothèse mammaire

Les patientes qui ont subi une rupture de prothèses mammaires doivent savoir que les prothèses ont une durée de vie bien déterminée et quelle ne sont pas à vie. Quoiqu’une rupture de prothèse mammaire soit rare vue la constante amélioration de la qualité des implants mammaires, il est indispensable de savoir quels sont les symptômes dans ce genre de situation et surtout comment réagir.

Rupture prothèse mammaire

Comment reconnaître une prothèse mammaire cassée ?

 Il est très probable de ne rien remarquer si une rupture mammaire se produit. Il est donc nécessaire de se soumettre à un contrôle une fois par an pour éviter toute crainte.

Néanmoins, si vous avez le sentiment que votre prothèse est endommagée, vous devriez vous rendre d’urgence à votre chirurgien pour une échographie du sein. Ce type de test n’est pas du tout invasif et vous permettra de vérifier si vous avez raison ou non.

Les causes d’une rupture mammaire :

 Une rupture d’une prothèse mammaire peut survenir suite à plusieurs raisons, parmi lesquels on peut citer :

  • Un fort traumatisme dans l’un des seins ou dans les zones voisines.
  • Des coupures dans la poitrine.
  • Diminution ou déplacement de la poitrine.
  • Le passage du temps.

Tous les patients qui subissent une opération de ce type doivent savoir que la prothèse a une période bien déterminée et qu’il est nécessaire de subir des contrôles périodiques pour vérifier que tout va bien.

Comment agir suite à une rupture mammaire ?

Une fois que votre chirurgien confirme une rupture d’implant mammaire, il est inévitable de subir une opération pour remplacer les prothèses mammaires usées par des nouvelles. Même si la rupture ne se produit que dans l’une d’entre eux, généralement les deux sont modifiées. Car, cela s’explique par le fait que leur durée de vie est terminée et elles doivent être renouvelées.

 Est-ce dangereux pour la santé ?

Le contenu de la prothèse est de plus en plus surveillé et amélioré de manière que la personne qui décide de subir une augmentation mammaire par implants ne soit pas confronté à d’éventuels risques de rejet.

Vous avez peut-être lu ou entendu dire que la rupture de prothèse mammaire et le cancer du sein y sont pour quelque chose, mais ce n’est pas du tout le cas. Il y a des années, ce fait a été étudié pour conclure à l’absence de relation possible entre les deux.