Utilisations de Botox autres que supprimer les rides !

usage botox

Lorsqu’on parle de Botox, il nous vient immédiatement à l’esprit les rides qui disparaissent du visage comme si par magie. C’est un traitement qui par son aiguille d’infiltration, paralyse temporairement le muscle traité. Ses effets s’améliorent après 3 ou 4 jours d’application, parce que l’immobilisation du muscle est progressive, et dure entre 4 et 6 mois.

Deux décennies de son arrivée, la substance de BOTOX est devenue la clé de nombreux traitements esthétiques. Cependant, Botox a également des utilisations thérapeutiques, comme traiter le strabisme, éviter la transpiration excessive et l’incontinence urinaire et bannir la migraine et les tics.

BOTOX est également utilisé en ophtalmologie

En ophtalmologie, une ou deux injections de Botox aide à guérir les patients surtout les enfants souffrant du strabisme (soit la déviation d’œil vers l’intérieur).

Et pour prévenir la migraine

D’autres maladies telles que la migraine chronique chez les patients adultes qui ne répondent pas aux autres traitements trouvent une solution dans l’application du Botox par injection à la tête, le cou et les muscles de la mâchoire. Il est également une thérapie de base pour le traitement de la spasticité ou la raideur musculaire chez les personnes qui ont subi un AVC ou qui ont une infirmité motrice cérébrale.

botox contre migraine

L’incontinence urinaire et la transpiration excessive

La toxine botulique est une solution efficace pour les maladies causées par l’activité nerveuse excessive comme l’incontinence urinaire et hyperhidrose ou la transpiration excessive, qui peuvent causer des situations inconfortables. Une injection de Botox sur la paroi de la vessie réduit l’incontinence et paralyse l’activité des glandes sudoripares des aisselles pendant 10 mois.

traitement transpiration excessive

Tics et bruxisme

Il y a un autre processus de contractions excessives qui peuvent être traitées avec le Botox comme le blépharospasme ou la fermeture involontaire de la paupière, les clins ou tics du visage, le bruxisme ou la fermeture involontaire de la mandibule avec des grincements de dents ou les contractures cervicales chroniques.